le piège nippon se refermera-t-il sur l’Europe ? : Des idées pour agir, des livres pour réfléchir

le piège nippon se refermera-t-il sur l’Europe ?

Le 23/06/2010 | Lecture

Pourquoi il faut partager les revenus, Patrick Artus et Marie-Paule Virard, Editions la Découverte

Temps de lecture : 2 à 3 heures

Niveau de difficulté: pas très compliqué mais demande du goût pour la macro économie et l’abstraction. c’est du roboratif

Intérêt du livre : avoir une lecture intéressante de la crise européenne et des enjeux, qu’on soit ou non d’accord avec les solutions proposées

- De quoi ça parle ?

La situation actuelle de l’Europe ne tient pas tant à la crise des subprimes. En grossissant le trait, les problèmes structurels rencontrés par les pays du vieux continent depuis les années 90 ont pu ne pas être résolus grâce à un recours massif au crédit qui a servi d’anesthésiant économique. C’est, en effet, grâce à cet expédient, que l’on a pû, de bulles en bulles, faire semblant de croire que la croissance était encore possible. Avec la crise des subprimes, cette fiction a pris du plomb dans l’aile et l’heure des ajustements approche. Pour les auteurs, le risque d’un scénario à la japonaise n’est pas nul. L’archipel est enlisé dans la déflation depuis plus d’une décennie sans qu’aucun des instruments de la politique économique ne semble plus opérant. Les entreprises pour conserver leurs marges doivent baisser les salaires.

Une telle réaction serait suicidaire pour les économies européennes, d’après Patrick Artus et Marie Paule Virard. Car il est vain d’imaginer que le commerce extérieur, les exportations vers les pays émergents pourront être un substitut à la demande interne. Ces pays vont de plus en plus produire pour eux-mêmes et réduire d’autant leurs importations en provenance des pays les plus anciennement industrialisés.

Plutôt pessimistes si rien n’est fait, P Artus et MP Virard analysent les conséquences des choix de politique économique faits après la crise des subprimes. L’éclatement de la prochaine bulle pourait bien être catastrophique car les Etats ne pourront plus intervenir aussi massivement.

Pour eux, la solution passe par une redéfinition des taux d’imposition comparé du travail et du capital. Aujourd’hui, il est urgent d’augmenter les prélèvements sur le capital et de réduire ceux qui pèsent sur le travail, pour redonner du pouvoir d’achat aux ménages, ce qui relancera la croissance économique dans les pays européens, car, bien sûr, pour les auteurs, la décision doit être concertée à l’échelle du continent.

Et ça vaut le coup de le lire ?

Oui, incontestablement, car le livre est clair et dense. Le titre est un peu trompeur car la question du partage des revenus se réduit à la proposition de révision des taux d’imposition du capital et du travail. La démonstration pour arriver à cette préconisation est plutôt convaincante dans ses grandes lignes. Un des handicaps de ce livre est sa grande austérité. Il est écrit comme on résout des équations, avec un style très sec, très logique. C’est écrit très sérieusement, sans grande fantaisie, ce qui peut rebuter certains lecteurs.

Corollaire positif de ce point  : la réflexion est riche de thèses secondaires, très stimulantes. A commencer par l’illogisme de la réaction allemande à la crise greque. Dans une union monétaire, les pays se spécialisent et il est vain d’imaginer que tous les pays peuvent converger vers les mêmes ratios.  Au contraire, il est urgent de prévoir des transferts des zones les plus productives vers celles qui le sont moins. De même, la critique du pilotage économique façon Commission européenne, à l’aide d’une batterie de ratios sans regarder comment on les obtient, porte.

Reste que les préconisations fiscales seraient opérantes dans un monde idéal. Sont-ils réalistes alors que la fiscalité est devenue davantage un outil de clientélisme électoral qu’un outil de politique économique ? Ceci est une autre histoire…

Lisez le début du livre sur le site des éditions la découverte

cbys

bulle Reactions
  1. Medium serieux | 18 janvier 2011 à 13:09

    sympa ce blog, vos articles et reportages sont très intéressant encore merci

com_reagissez