La modération assistée par ordinateur : Les technologies de l’information sont en perpétuel mouvement. Patrice Desmedt, chef du service high-tech de L’Usine Nouvelle, vous fait partager ses découvertes numériques et décrypte celles qui vont changer l’économie.

La modération assistée par ordinateur

Le 22/03/2012 | Economie, Informatique
Mots clés: ,

Un rendez-vous avec Jérémie Mani, président de Netino, m’a fait découvrir un métier que je ne soupçonnais pas, celui de modérateur proposé sous forme de service par une société extérieure. Le besoin est évident et la course folle à l’instantanéité induite par le Web 2.0 a fait exploser les forums en tous genres. Dans ma grande innocence, je pensais que certains sites, en particulier ceux d’information, assuraient eux-mêmes la lecture et la validation des commentaires des lecteurs. Erreur. Bien que le niveau des discussions ait, selon moi, un impact sur la manière dont on juge la qualité d’un site, ce travail est souvent soit délaissé, avec toutes les dérives que cela engendre, soit sous-traité. Netino est l’une de ces sociétés qui assurent ce service. Pour augmenter son efficacité, elle recourt à un logiciel développé par ses soins, qui alerte les modérateurs sur les messages potentiellement litigieux. Une technologie d’analyse sémantique, couplée à une recherche de mots clés est l’une des bases de ce logiciel. Mais d’autres techniques sont ajoutées pour améliorer la détection. En particulier, une préqualification est réalisée à partir de l’historique de l’auteur.

Le service s’adapte aux demandes des clients. Un hebdomadaire refuse par exemple toute apologie du Front National ou appel au rétablissement de la peine de mort ; un site de rencontre exige une attention particulière pour éviter la prostitution ; un parc d’attraction interdit tout message trop critique, même s’il n’est pas grossier. Le filtrage a un autre atout qui peut paraître paradoxal, celui de favoriser la liberté d’expression. « Si l’on ne retire rien, argumente Jérémie Mani, il devient vite difficile de donner son avis. Si l’on laisse un « troll », dont le but n’est que de semer la zizanie, le débat tombe très vite dans le n’importe quoi et les internautes sérieux s’en vont. Au contraire, une modération réussie permet l’arrivée de participants qui ont des commentaires pertinents ».

Pour faire connaître les mérites de la modération, Jérémie Mani a ouvert un blog qui même humour et sérieux.

Patrice Desmedt

bulle Reactions

Aucune réaction actuellement

com_reagissez